Pourquoi motoriser vos volets battants ?

Volets battants

Si la motorisation des volets connait un succès aussi croissant, c’est parce qu’elle répond à un besoin de confort omniprésent chez les utilisateurs. Grâce à ce processus, la manœuvre manuelle est laissée de côté au profit d’une manipulation aisée notamment grâce à un simple bouton d’activation et à une télécommande. Il est important de rappeler qu’il existe différents types de motorisation que nous allons essayer d’examiner tout au long de cet article. Vous serez alors mieux informé pour choisir celui qui correspond à vos attentes et à votre budget.

Quels sont les différents types de motorisation de volets ?

Les fabricants, comme Somfy, la nouvelle ère de la domotique, proposent désormais différents types de motorisation. Rappelons qu’il s’agit d’un système permettant de manœuvrer le volet en tenant compte de son poids. Celui-ci dépend surtout du matériau utilisé pendant la fabrication. Par exemple, un volet en pvc ou en alu est nettement moins lourd qu’un modèle en bois même si ce dernier se veut plus durable.

Notez que les puissances utilisées sont comprises entre 10 et 50 Nm. Dans un premier temps, nous allons nous intéresser aux volets roulants dont le fonctionnement est d’une simplicité inégalable. Ce dispositif est composé d’un tube dans lequel se trouve un moteur cylindrique. Le tout est intégré dans un axe de roulement dont le diamètre peut varier de 15 à 60 mm. Pour mieux comprendre le mode opératoire des volets électriques, il convient de rappeler qu’il contient :

  • Un dispositif d’entraînement
  • Une alimentation électrique
  • Un anneau adaptateur
  • Une bague de guidage

Au niveau de la tête du moteur, on retrouve un système d’entraînement ainsi qu’un dispositif d’alimentation à fonctionnement électrique. Cette tête est conçue pour accueillir l’anneau adaptateur. Du côté inférieur du moteur, il a une bague de guidage. Quant à la longueur du tube télescopique, elle peut être modulée à votre guise.

Motorisation avec ou sans fil : comment choisir ?

Les volets motorisés peuvent être contrôlés de 2 manières. Vous pouvez avoir recours à une commande que ce soit pour le système sans fil ou filaire. Tout d’abord, la plupart des fabricants, comme somfy, offrent des volets avec des commandes filaires. Il s’agit là d’un modèle moins sophistiqué que le second, mais il continue à avoir ses propres adeptes.

Pour une commande avec fil, le volet est lié à un bouton mural, le lien étant assuré par un câble électrique. Ce bouton de contrôle assure toutes les actions voulues. Vous en ferez usage pour monter, descendre et arrêter le volet. Cependant, cette option comporte quelques inconvénients qui peuvent dissuader beaucoup de clients. Pour l’installation, vous allez devoir engager un électricien professionnel. Ensuite, ce système est plutôt adapté aux constructions neuves et non aux volets déjà en place. Sans oublier qu’il doit être intégré dans un dispositif central. Autrement, la manœuvre sera encore plus difficile.

D’un autre côté, il y a les commandes sans fil avec un récepteur radio placé à l’intérieur pour faciliter la communication à distance. Le contrôle se fait à travers un émetteur ou une télécommande. L’un des grands avantages de la motorisation sans fil, c’est son mode d’alimentation par piles. De plus, vous pouvez procéder aux travaux d’installation tout seul sans devoir effectuer des travaux ou faire appel à un électricien. Ajoutez à cela que ce dispositif est plus facile à utiliser que le précédent.

D’autres critères à considérer pour choisir vos volets motorisés

Il existe plusieurs critères dont vous devez tenir compte pour trouver le type de motorisation qui convient à vos volets comme le poids du tablier par exemple. Ce paramètre permet de déterminer la puissance du moteur. Si vous souhaitez calculer la surface du volet, vous devez utiliser cette formule : surface du tablier en m² = largeur du volet + 0,2 m × hauteur. En dehors de la surface, il faudra également connaître le poids du tablier. Comme évoqué plus haut, cet élément dépend, en premier lieu du matériau de fabrication. Notez que le bois présente une opulence de 11 contre un maximum de 5,5 pour le pvc et 6 pour l’aluminium.

Un autre critère à considérer : le réglage de fin de course. Dans ce cas, le volet peut avoir un fonctionnement électronique ou mécanique. Un réglage manuel s’impose quand le volet est complétement ouvert ou fermé. Il est important de savoir que vu les dimensions variées des volets, le travail de réglage doit se faire avant de poser le moteur.

Intéressons-nous maintenant aux volets connectés. A la nouvelle ère de la domotique, ces dispositifs sont désormais reliés à Internet. De cette manière, les utilisateurs ont la possibilité de contrôler ce système à distance souvent à partir de leur Smartphone, même s’ils peuvent également utiliser leur ordinateur ou leur tablette.

Les accessoires pour volets motorisés

Un volet motorisé est, de toute évidence, composé d’un kit de motorisation. Cet accessoire convient surtout aux volets déjà installés. Pour une nouvelle installation, vous pouvez opter pour un moteur pré-monté. Quel que soit votre choix, vérifiez les indications concernant :

  • La surface maximale
  • Le type de volet
  • Le diamètre de l’axe

Pour rendre le système de motorisation encore plus performant, les fabricants et spécialistes en domotique redoublent de créativité en proposant de plus en plus d’accessoires. Ces derniers ont pour rôle de faciliter davantage le contrôle des volets :

  • Un détecteur d’obstacles pour arrêter la montée et la descente du volet instantanément dès qu’un obstacle est survient.
  • Un système de réglage permettant de déterminer à l’avance un programme pour ouvrir ou fermer les volets.
  • Une alarme pour fermer les volets en cas de tentative d’effraction par exemple.

A savoir : Les fonctionnalités précédemment citées sont intégrées à la plupart des éléments de domotique de plus en plus utilisées dans les maisons comme la porte du garage et les dispositifs d’éclairage. Notez que l’installation peut faire appel à un raccord par câble ou à une connexion sans fil.

Comment entretenir des volets motorisés ?

Pour vos volets motorisés en aluminium ou en pvc, vous allez devoir nettoyer le coffre, les lames et le tablier. Pour cela, prenez une éponge et plongez-la dans un mélange d’eau savonneuse et de vinaigre blanc. Frottez dynamiquement le tablier et lavez le volet avec un compresseur à eau. Pensez à faire sécher le tout le plus rapidement possible. Pour les coulisses, assurez-vous qu’il n’y a pas de particules bloquées. Ensuite, passez un chiffon.

Pour les volets en bois, vous allez devoir décaper la couche de vernis. Pour vous faciliter la tâche et gagner du temps, utilisez une ponceuse. Si vous ne souhaitez vous aventurer dans cette opération, contactez une entreprise spécialisée. Le résultat sera encore plus irréprochable. Petite astuce : pour prolonger la vie de vos volets en bois, appliquez un traitement contre les champignons.

Acheter des coffrages en ligne
Pourquoi faire appel à un architecte ?